Mily Clément revient à la charge… pour l’environnement.

Voilà déjà vingt-cinq ans que Mily Clément a tiré la sonnette d’alarme avec son tube « Mandrora mantsilany ». Cette chanson sensibilise les gens sur les problèmes liés à la déforestation. 

La musique reste le meilleur moyen pour sensibiliser les gens et faire passer un message important. Mily Clément revient en force avec un titre plus percutant car la nature se détériore considérablement. Il s’en est inspiré et a sorti quelques titres pour conscientiser tout le monde face aux dangers imminents qui vont causer des dégâts presque irréversibles. « Mandrora mantsilany», voulant dire « Ça va se retourner contre toi », est sorti en 1993, et prend l’allure d’une campagne pour la sauvegarde de l’environnement. La situation empire de jour en jour. Ce problème s’avère loin de trouver une solution adéquate.
Le pionnier du salegy ne baisse pas les bras et s’arme de ses talents pour revenir à la charge dans le  but de préserver les richesses considérables que sont nos faunes et flores. Un nouveau titre,  plus percutant pour réitérer ce même thème, sortira dans le courant de la semaine prochaine. Son contenu parle, cette fois-ci, de l’environnement maritime comme il le définit.
« Ce titre n’est pas destiné à la vente. Le but consiste à le partager au maximum pour faire passer le message. Moi, en tant qu’artiste, je ne dors pas sur mes lauriers même si on ne me voyait pas souvent sur les scènes de la capitale. Je continue de me produire dans les établissements à haut standing dans les quatre coins de la Grande île, et je crée en permanence. Je pense sortir un nouveau titre par an. Tout est déjà mis en boîte, il suffit d’appuyer sur un bouton pour les faire sortir », a-t-il expliqué.

LIVE
Mily Clément en live. Beaucoup de gens l’ont rêvé, et l’Ivenco l’a fait. Le pionnier du salegy va enchanter plus d’un, ce samedi
11 novembre, sur la scène du Kudéta à Anosy avec ses tubes entraînants, qui portent en général, sur la protection de l’environnement. Il va dévoiler ses nouveautés, pour l’occasion. Une bonne vingtaine de titres composera son répertoire, et la soirée se fera en deux parties. « J’ai eu la chance d’avoir le groupe TGC sur scène pour cette soirée. Mes titres connus prendront une autre touche plus jazzy, et seront joués avec des instruments à vent. Ces gars jouent majestueusement. Donc, je promets un moment qui va être sublime aussi bien pour moi, pour l’ambiance et surtout pour tout le public. Il faut venir nombreux. On va faire la fête.  la Je préfère mettre le feu sur scène, à ma façon, mais pas dans la brousse comme le font certains », conclut l’interprète de Banja Malalaka.

Ricky Ramanan. L'Express de Madagascar